Le Blog de Florian VIRIOT

23 – Apprendre à mieux agir par respect pour soi comme pour autrui

Décider d’apprendre à mieux agir, par respect pour soi, c’est décider de respecter autrui, de respecter la vie, de respecter le BIEN. L’alcool et la cigarette constituent des obstacles majeurs pour chacun. Aussi, par respect pour soi comme pour autrui, les mots que vous employez, lorsque vous communiquez, doivent entretenir le positif. 

Apprendre à repousser les fléaux que sont l’alcool et la cigarette

L’alcool désinhibe, certes, mais passé certaines limites, laisse très rapidement place aux influences négatives, qui prennent alors le dessus : vous n’êtes plus vous mais une personne dirigée par ces influences. Il est donc recommandé de limiter votre consommation d’alcool. 

Il est en effet question de consommer avec parcimonie, ou bien sûr d’essayer de totalement arrêter. A chacun de trouver son équilibre.

Pour la cigarette, il en va de même : si vous pouvez arrêter, faites-le. Car il s’agit d’un produit n’ayant vraiment pas une bonne influence sur vous et pour vous, comme pour autrui.

Il s’agit là de deux obstacles majeurs quand on souhaite s’élever vers, et dans, la lumière. Essayez de limiter, c’est déjà bien. Ensuite, essayez d’arrêter, si vous en avez la force. Je m’y emploie. Ce n’est pas toujours facile, je le reconnais.

La souffrance peut faire que l’on entretienne certains schémas, et alors consommer de l’alcool et fumer des cigarettes. Il faut apprendre à se pardonner, tout en luttant contre ces influences négatives. Pardonnez-vous.

Ma recommandation : faire du sport, s’extérioriser, prendre l’air et s’entourer de personnes positives, en privilégiant le contact humain.

Il est bien de ne pas se lamenter sur son sort, de ne pas rester enfermé et, quoi qu’il arrive, de préserver cet AMOUR qui est en vous.

Nul être humain n’est parfait. Mais toute personne a de l’amour en elle. Alors, il n’est jamais trop tard pour essayer de BIEN faire, identifier les influences négatives et placer ses bonnes intentions pour les repousser, autant que possible. Il est nécessaire de vouloir faire mieux, d’essayer, de ne pas perdre espoir, pour bien progresser.

Le principal est bien sûr de COMMUNIQUER L’AMOUR. C’est la base.

Quel que soit votre âge, votre vie, votre souffrance, votre passé, les médisances nées d’autrui, ne perdez pas espoir et essayez. Croyez en vous, aimez-vous et aimez, simplement.

Élevez-vous dans la lumière

Ayez foi en l’univers, en DIEU. 

Bien choisir vos mots afin de communiquer et d’entretenir le positif

Sur votre téléphone portable, lorsque vous écrivez un sms, afin de l’envoyer à un ami, un membre de votre famille, un collègue de travail ou toute autre personne, il est bien de prendre le temps de réfléchir aux bons mots à employer, tout comme lorsque vous parlez. 

En effet, chaque mot utilisé, et perçu par une personne, se veut une influence marquant son inconscient. Cette influence peut être positive ou négative. Je vous encourage donc à privilégier les mots positifs et à éviter tout mot et phrase à connotation négative. Aussi, sachez que le texte d’un sms peut facilement être sujet à interprétation, selon la personnalité de la personne qui le reçoit, son propre vocabulaire, son état d’esprit, son humeur, ses croyances…

Il en est de même lorsque vous écrivez un e-mail ou un courrier. Le message que vous souhaitez émettre à autrui peut déjà être déformé par le vocabulaire que vous employez, et ensuite encore déformé par la personne qui le reçoit :Votre cerveau : Message initial —> Les mots que vous communiquez : message au sens déformé, si vous ne prenez pas le temps de bien vous exprimer, avec un langage positif qui soit en correspondance avec vos bonnes intentions. —> Le cerveau de votre interlocuteur : le message reçu est interprété selon l’état de la personne, son humeur, ses intentions sur le moment…

Votre message initial est ainsi bien souvent systématiquement interprété, déformé par vos différents interlocuteurs respectifs. Et, d’un simple message, s’il est question d’influences négatives, peut naître un conflit, alors que vous aviez de bonnes intentions. Voilà pourquoi je vous invite à faire l’effort de bien vous exprimer.Communiquez et répandez le bien, l’amour, la lumière, le sourire, la joie…Agissez de même dans la vie de tous les jours :Tout comme vous devez prendre soin de bien vous exprimer avec autrui par sms, faites-le également lorsque vous parlez à quelqu’un, de visu ou non ou encore que vous lui écrivez. Si, sur le moment, vous êtes énervé(e), attendez simplement de ne plus l’être pour bien communiquer.

Tout cela se travaille dans le temps. Avec de la bonne volonté, vous êtes capable de vous améliorer. Croyez en vous, aimez-vous, aimez autrui et respectez toute vie.

SOYEZ AMOUR, GARDEZ FOI ET AVANCEZ DANS LE BIEN 🙂

Florian VIRIOT

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *