Le Blog de Florian VIRIOT

31 – Que la lumière soit

Il a été découvert par des scientifiques la présence de « biophotons » dans le cerveau, cela pouvant, d’après moi, nous indiquer très clairement que notre conscience est directement liée à la lumière, l’univers et ses différentes dimensions existantes.

L’univers est infini. Il est multi-dimensionnel…

Visualisez les chakras qui symboliseraient différentes couleurs, différentes énergies, différentes dimensions avec lesquels nous pouvons être en lien, selon ce que nous sommes, ressentons mais aussi selon les influences nous entourant (à ce sujet, prendre pleinement connaissance du contenu de mon site).

Nous communiquons avec la conscience universelle au travers des biophotons

Des scientifiques ont en effet découvert que les neurones du cerveau du mammifère (ce que nous sommes, tout comme le dauphin, je le rappelle) sont en capacité de produire des photons de lumière, nommés « biophotons » !

Les biophotons apparaissent dans le spectre visible et peuvent être de l’infrarouge jusqu’au violet, soit entre 200 et 1 300 nanomètres (ce qui rappelle les couleurs des chakras, allant du rouge au violet, des dimensions y correspondant, d’après moi…).

Les neurones de notre cerveau seraient à même de communiquer par la lumière. Notre cerveau peut en effet disposer de canaux de communication optiques envoyant de l’information dans l’univers, tout comme en recevant.

Et s’il existe une communication optique, les biophotons que produit notre cerveau peuvent être concernés par un « enchevêtrement quantique » (voir définition), cela signifiant alors qu’il existerait un lien puissant entre ces photons et des dimensions distinctes dans l’univers avec lesquelles nous pouvons correspondre, selon notre état d’âme (chakras).

Contrairement au cerveau d’un rat, qui peut transmettre un unique biophoton par neurone et par minute, le cerveau humain, lui, peut émettre plus d’un milliard de biophotons par seconde.

Il serait donc envisageable de penser que plus nous produisons de la lumière et que les biophotons communiquent entre nos neurones, plus leur conscience est présente dans notre vie, nos pensées et nos actes. Mais n’oublions pas que les influences négatives sont à l’oeuvre sur cette Terre.

Il semble bien qu’il existe un puissant lien entre les biophotons, la lumière et la conscience.

Se rapprocher au plus près des êtres de lumière

Cela porte à réflexion… En effet, de nombreux écrits pouvant remonter jusqu’à l’aube de la civilisation humaine parlent d’êtres élevés dont la lumière illumine leur tête d’un cercle brillant, lorsqu’ils sont représentés : une lueur circulaire est visible autour de leur tête, tel que ce fut le cas de Bouddha (Siddhartha Gautama) ou encore Jésus.

Pour ma part, je valide complètement le fait qu’ils furent connectés à la conscience supérieure, à l’univers, conscience universelle avec laquelle ils pouvaient communiquer et opérer, cela expliquant une fréquence élevée et une production de biophotons plus importante. En produisant un niveau plus élevé de biophotons dont l’intensité est alors plus forte du fait de leur illumination, on peut expliquer la représentation de cercles lumineux au dessus de la tête de ces « êtres sacrés ».

Si le cerveau peut produire de la lumière et communiquer au-delà dans l’univers, alors vous pouvez bien imaginer que notre conscience n’est pas contenue dans notre corps mais bien dans l’univers. A ce sujet, prenez connaissance de mon article sur les champs métamorphiques. Vous comprendrez mieux.

Selon le principe d’enchevêtrement quantique, 2 photons en lien réagissent directement dans le cas où l’un d’eux est affecté, quelle que soit la position de l’autre photon dans l’Univers. Selon moi, les photons agissent donc comme des portails permettant la communication entre différents mondes, selon le photon de notre cerveau concerné.

Et plus nous produisons de lumière, plus nous nous éveillons et pouvons alors se rapprocher au plus près de ce que nous sommes, de la conscience universelle, des êtres de lumière, de Dieu…

Tout cela, je peux très clairement le comprendre et l’expliquer car je le vis… ET J’AIME DIEU !

Et je rajoute que, tout comme je peux affirmer regarder le soleil en face sans que cela ne puisse me rendre aveugle, ou encore, tout comme je peux faire mouvoir des objets suspendus par la seule force de mon esprit, bien souvent, le matin, lorsque j’ouvre les yeux, alors je vois de la lumière bleue claire s’en émanant sur les côtés, tel un flash… Et je m’étais toujours demandé ce que c’était…

Maintenant, je sais.

Florian VIRIOT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *